Architecture moderne, Histoire et principe

L’architecture moderne, ou modernisme, est un style qui a émergé au début du XXe siècle. Elle répond à des changements à grande échelle à la fois dans la technologie et dans la société. L’architecture moderne est associée à la fonction des bâtiments. En plus elle est abordée d’un point de vue analytique. Elle est basée sur l’utilisation rationnelle des matériaux, à l’élimination de l’ornement et de la décoration et à l’ouverture à l’innovation structurelle.

Certes Le modernisme s’est développé dans tous les domaines artistiques pas seulement en architecture. Il présente également un moyen d’accueillir et de répondre aux nouvelles technologies des machines, de l’automatisation et du design urbain. La révolution industrielle a joué un rôle majeur dans le développement d’une architecture motivée par la priorité fonctionnelle. Des matériaux tels que le béton, le verre et l’acier étaient fabriqués industriellement à cette époque. Cependant les architectes ont adopté des idéologies qui font ressortir la vérité de la structure plutôt que de les recouvrir de façades ornées.

Le modernisme comprend de nombreuses variantes différentes, y compris le futurisme, le constructivisme, le brutalisme, De Stijl et le Bauhaus.

mouvement de l'architecture moderne


Histoire de l’architecture moderne

Il existe de nombreuses sources anciennes de l’idéologie du modernisme. L’artiste et écrivain anglais William Morris a contribué à inspirer le mouvement Arts and Crafts, en préconisant que l’utilité était aussi importante que l’esthétique et que les produits artisanaux bien fabriqués étaient préférables aux chaînes de production, celles fabriquées à la machine.

L’architecte américain Louis Sullivan, était surtout connu pour l’expression «La forme suit la fonction». En principe, cela signifiait que les bâtiments devaient être conçus de manière à ce que la structure essentielle dicte la forme. C’est-à-dire de l’intérieur vers l’extérieur.

forms follows function


L’architecte viennois Adolf Loos pensait que la décoration d’objets fonctionnels était inefficace et inutile. Son manifeste, «Ornament and Crime» est devenu un texte moderniste clé, dans lequel il a soutenu qu’éviter l’ornement était «un signe de force spirituelle».

Adolf loos


Les États-Unis ont attiré de nombreux modernistes progressistes loin de l’Europe au cours des années 1930. Alors le modernisme est devenu synonyme de l’essor de l’Amérique en tant que nouvelle superpuissance mondiale, avec des autoroutes, des gratte-ciel et de vastes paysages urbains.

En plus l’architecture moderne, a continué sous diverses formes à travers le monde, pour finalement être remplacée par le postmodernisme comme style dominant dans les années 1970 et 1980.

Principes et caractéristiques de l’architecture moderne

L’un des principes fondamentaux du modernisme était que «la forme suit la fonction». Ceci signifie que le design doit dériver directement du but. Un autre était que la forme du bâtiment devait être simple et claire, avec l’élimination des détails inutiles.

Il y avait aussi le concept de «vérité sur les matériaux». Selon ce concept, plutôt que de cacher ou de modifier l’aspect naturel d’un matériau, il devait être visible et célébré.

Certaines des principales caractéristiques des bâtiments modernistes sont les suivantes:

  • Composants positionnés à 90 degrés les uns des autres et accentuation des lignes horizontales et verticales.
  • L’utilisation de béton armé et d’acier.
  • Expression visuelle de la structure plutôt que de masquer les éléments structurels.
  • Suivre «l’esthétique de la machine» dans l’utilisation de matériaux produits par des procédés industriels.
  • Formes rectangulaires, cylindriques et cubiques
  • Compositions asymétriques.
  • Un manque d’ornement ou de moulures.
  • Grandes fenêtres en bandes horizontales.
  • Planchers ouverts.
  • Façades blanches ou crème.

Variations internationales

L’architecture moderne a évolué sous différentes formes dans différents pays.

L’architecture moderne américaine

architecture moderne americaine

8 Architectures modernes de Frank Loyd


Frank Lloyd Wright a développé une approche de la conception des maisons d’avant la Première Guerre mondiale. Cette conception se connait  sous le nom de «Prairie Style». Il a jeté les bases de l’afflux du modernisme européen au cours des années 1920 et 30, notamment en Art Déco. Le “style international”, comme on l’appelait, a prospéré aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale. En fait ce style a été identifié le plus célèbre par la conception d’immeubles de bureaux de grande hauteur par des goûts de Ludwig Mies van der Rohe.

Suite de cette migration architecturale, une école d’architecture de Chicago a été créée par des personnes comme Mies van der Rohe et Walter Gropius. Ce sont eux qui ont formé de jeunes architectes à peu près de la même manière qu’au Bauhaus.

Le modernisme s’est développé davantage dans les années 1960, alors que des architectes tels que Louis Kahn et Eero Saarinen ont commencé à réagir contre le style international, désenchantés par l’esthétisme stérile d’une grande partie du design urbain d’après-guerre. Kahn a introduit des principes du style Beaux Arts, tandis que Robert Venturi a encouragé l’étude des paysages vernaculaires et commerciaux. Progressivement, ces développements ont donné naissance au postmodernisme comme le style le plus dominant aux États-Unis au début des années 80, de nombreux pays du monde suivant leur exemple.

Modernisme britannique

maison en bretagne avec architecture modrene


En Grande-Bretagne, le classicisme est resté une forte influence jusque dans le début du XXe siècle, avec un accent sur le revivalisme Tudor et le mouvement Arts and Crafts. Les matériaux modernes tels que l’acier et le béton ont été adoptés par les architectes, mais le plus souvent, ils étaient cachés par la pierre traditionnelle de Portland.

Dans les années 1920, l’Art Déco a commencé à émerger à travers la Grande-Bretagne. Il est le plus souvent dans la conception de nouveaux cinémas de plus en plus populaires. Les New Ways de Peter Behrens à Northampton ont été l’un des premiers bâtiments modernistes de 1925, mais celui-ci et d’autres comme celui-ci ont été considérés comme des «exercices de modernité» plutôt que comme un véritable modèle pour un nouveau type de design urbain.

art deco en bretagne

Art déco,Rennes, Bretagne


Avec l’arrivée de plusieurs architectes européens de premier plan dans l’entre-deux-guerres, la Grande-Bretagne a commencé à développer une architecture plus moderniste, comme le pavillon De La Warr à Bexhill et Highpoint I – parmi les meilleurs au monde.

Au milieu des années 1950, le modernisme avait évolué, inspiré par les travaux de Le Corbusier, en ce que l’on a appelé le nouveau brutalisme, en mettant l’accent sur les lignes rigides et les formes concrètes et dures. Un bâtiment emblématique de l’époque était le Royal National Theatre de Denys Lasdun sur la rive sud de Londres, tandis que le brutalisme est devenu le style de choix pour la conception urbaine fonctionnelle des centres commerciaux, des logements sociaux, des immeubles de bureaux, des parkings à plusieurs étages, etc. Les principaux promoteurs étaient les Smithsons et James Stirling.

Les développements de nouvelles villes, comme Milton Keynes en 1967, ont commencé à adopter les styles postmodernistes les plus néo-vernaculaires, inspirés de ceux qui prennent forme en Amérique.

Modernisme néerlandais

architecture moderne netherland


Les architectes néerlandais jouaient un rôle de premier plan dans le développement de l’architecture moderniste. L’architecture rationaliste de Berlage au début du XXe siècle a laissé la place à plusieurs groupes. Des groupes qui ont embrassé le modernisme, avec des personnalités telles que Michel de Klerk et Nieuwe Boouwen.

De Stijl (The Style) s’est développé à cette époque. Il se caractérisait par son utilisation de lignes géométriques fortes. Il est remarquable par les couleurs primaires audacieuses et l’articulation d’éléments fonctionnels distincts. Alors que relativement peu d’architecture a été produite. D’ailleurs l’influence d’édifices tels que la maison Rietveld Schröder (1924) peut être observée dans le travail d’architectes tels que Mies van der Rohe.

maison Rietveld Schröder


L’architecture moderne germanique

La Deutscher Werkbund (Fédération allemande du travail) était une association d’architectes, de designers et d’industriels fondée à Munich en 1907. Elle tentait d’intégrer l’artisanat traditionnel aux techniques de production de masse pour produire des objets fabriqués à la machine de haute qualité. On pense que cela représente le début du design industriel.

Le modernisme en Allemagne était synonyme du Bauhaus, fondé par Walter Gropius en 1919. C’est devenu l’école d’art et d’architecture la plus influente du monde. Il a été fermé avec l’arrivée au pouvoir des nazis et une migration massive de ses membres à travers le monde, en particulier aux États-Unis.

architecture moderne eln Allemagne BAUHUS


Dans la période de reconstruction d’après-guerre, d’importants monuments ont été restaurés et reconstruits, souvent de manière simplifiée. Un style moderniste plus fonctionnel a été adopté dans les villes, plutôt que reconstruit selon les apparences historiques.

Modernisme italien

Au début du XXe siècle, les architectes italiens étaient à la recherche d’une langue et d’une identité modernistes uniques. Une identité qui était contraintes par le gouvernement fasciste de l’époque. Le style futuriste a émergé. Il a utilisé de longues lignes horizontales et des formes rationalisées qui ont inspiré des visions de vitesse, de dynamisme et d’urgence.

L’architecture moderne nordique

glass Museum


Le modernisme nordique a émergé progressivement des idées du classicisme nordique. Ils aboutissent à l’exposition de Stockholm de 1930. Où un modernisme plus puriste a été proposé comme modèle pour les sociétés modernes.

Pour les pays nordiques, l’influence du modernisme est allée au-delà de l’esthétique, dans la réglementation des bâtiments et de l’urbanisme, ainsi que des mouvements sociaux qui ont abouti à l’État providence et aux programmes de construction publique de nouveaux hôpitaux et écoles.

Le style architectural dominant était le fonctionnalisme. Il est basé sur le principe selon lequel la conception d’un bâtiment devait se fonder uniquement sur son objectif. En plus les fonctionnalistes danois se sont concentrés sur la fonctionnalité au détriment de l’esthétique. Alors ils produisent des bâtiments avec des angles droits, des toits plats et des formes minimalistes et concrètes d’inspiration brutaliste.

L’architecture moderne brésilienne

architecture moderne ou mouvement moderne


À la fin des années 1930, le Brésil est devenu étroitement identifié à l’architecture moderniste. Elle est connue par les profils élevés de deux architectes, Lucio Costa et Oscar Niemeyer.

L’architecture moderne est devenue synonyme de la construction de la nouvelle capitale, Brasilia, entre 1956 et 1961. Les bâtiments gouvernementaux de Niemeyer sont devenus des structures modernistes emblématiques. Cependant, ces travaux ont été interrompus après le coup d’État militaire de 1964. D’ailleurs de nombreux architectes modernistes, dont Niemeyer, ont migré vers l’Europe et l’Amérique.

Voir aussi:

(4)