Architecture, Différents styles à travers le monde

À mesure que les cultures se développaient et que les connaissances se formalisaient, le processus de construction devenait une «architecture» artisanale et vernaculaire. A travers du monde et de temps différents nous avons sélectionné une multitude choix de style d’architecture.

architecture warmhouse studio


  • Premières civilisations

Dans de nombreuses civilisations anciennes, l’architecture a non seulement fourni un abri, mais a également reflété l’engagement avec le divin ou le surnaturel, ou a été utilisée pour démontrer le pouvoir politique de l’élite dirigeante.

  • Néolithique

L ‘«architecture» néolithique est apparue entre 10 000 et 2 000 avant JC. Elle comprenait non seulement des logements pour abris, mais aussi des tombes, des édifices religieux. Elle comprenait aussi des structures symboliques et des monuments tels que des mégalithes. Certaines de ces structures étaient très élaborées. Matériaux de construction inclus; briques crues, peaux, textiles, mèches et barbouillages, pierres et bois.

  • Mésopotamie

Le mot Mésopotamie fait référence à la région du système fluvial Tigre-Euphrate. Il englobe un certain nombre de cultures du 10ème millénaire avant JC au 6ème siècle avant JC. Au cours de cette période, des systèmes complexes d’urbanisme ont été développés. Ainsi d’autres styles de construction se caractérisent  par la maison de la cour et les ziggourats, des pyramides à degrés massives construites dans le cadre de complexes de temples.

  • Afrique

architecture africaine


Historiquement, l’architecture africaine a été très diversifiée, incorporant un grand nombre d’influences externes. Matériaux de construction inclus; chaume, textiles, bois, boue, brique crue, terre battue et pierre. Plus particulièrement, les Égyptiens antiques ont développé de grands monuments architecturaux. Alors parmi les plus célèbres sont la Grande Pyramide et le Grand Sphinx de Gizeh. En raison de la rareté du bois dans l’Égypte ancienne, les bâtiments et les monuments ont été construits à l’aide de briques et de pierres de boue cuites au soleil.

  • Grec

Les Grecs ont développé des idéaux civiques et religieux. L’architecture grecque, date d’environ 900 avant JC au 1er siècle après JC. Elle etait notable non seulement pour les temples, mais pour une gamme diversifiée de bâtiments publics, allant des théâtres en plein air et des places publiques aux monuments publics. La conception architecturale a adopté des caractéristiques décoratives et structurelles hautement formalisées, avec une évolution claire du style architectural à travers trois ordres définis; Dorique, ionique et corinthien.

  • Romain

architecture romaine


L’architecture romaine, émergeant vers 300 avant JC, a adopté certaines des caractéristiques de l’architecture grecque antique, avec un accent similaire sur les bâtiments civiques. Cependant, l’architecture romaine a développé d’importants éléments structurels tels que des arcs, des plafonds voûtés et des dômes, et a inclus une utilisation extensive du béton.

L’architecture romaine était réputée pour sa vaste gamme de types de bâtiments emblématiques, tels que; temples, bains, villas, amphithéâtres, palais et cirques, ainsi que des projets de génie civil sans précédent tels que des ponts, des aqueducs et des routes.

  • Byzantin

Datant d’environ 330 après JC, lorsque l’empereur romain Constantin a déplacé la capitale romaine à Byzance (plus tard appelé Constantinople et maintenant Istanbul), l’architecture byzantine était une continuation de l’architecture romaine, mais avec des influences du Proche-Orient. Les bâtiments ont gagné en complexité géométrique, les ordres classiques ont été utilisés plus librement et le plan en croix grecque a été adopté dans l’architecture de l’église qui comprenait souvent des structures de dômes complexes soutenues par des piliers massifs.

  • Architecture islamique

architecture islamique


L’architecture islamique a incorporé des formes architecturales de l’ancien Moyen-Orient et de Byzance. Mais elle a également développé des caractéristiques qui reflètent les caractéristiques religieuses et sociétales islamiques.

  • Persan

L’architecture persane (présente sur le continent culturel iranien) a adopté une construction complexe de voûtes et de dômes et a développé une géométrie symbolique caractérisée par le haut portail voûté. Les conceptions étaient souvent basées sur des formes pures et des dispositions symétriques avec une décoration étendue.

  • Architecture indienne

architecture indienne


L’architecture indienne était très diversifiée, reflétant l’histoire complexe de la région. Connu pour ses temples, ses palais, ses forts et son architecture indienne taillée dans la roche, ses styles comprenaient des influences bouddhistes, islamiques et européennes prononcées.

  • Architecture de l’Asie de l’Est

L’architecture d’Asie de l’Est englobait l’architecture de la Chine, de la Corée et du Japon. Il se caractérisait par des bâtiments dans lesquels l’axe horizontal était souligné, avec de larges plates-formes lourdes et de grands toits «flottants».

  • Précolombien

L’architecture précolombienne du continent américain était réputée pour ses bâtiments publics et cérémoniels et pour ses monuments. Les pyramides de la Méso-Amérique sont les plus grandes à l’extérieur de l’Égypte ancienne, tandis que l’ingénierie inca était connue pour ses terrasses et sa maçonnerie en pierre. En Amérique du Nord, la construction de falaises et de monticules de terre était courante, tandis que les structures sous tentes offraient un abri à des peuples plus nomades.

  • Architecture médiévale

Le terme médiéval se réfère au moyen-âge, la période de l’histoire européenne de la date de la déposition du dernier empereur romain en 476 après JC à environ 1500 après JC.

  • Préromane

L’architecture préromane est apparue à la fin du VIIIe siècle et s’est poursuivie jusqu’à l’émergence du roman au XIe siècle. Il représente une longue période de changement qui a englobé une vaste gamme de styles architecturaux. Il a été caractérisé par la combinaison de l’architecture classique méditerranéenne, chrétienne et germanique en de nouvelles formes innovantes, comme on peut le voir dans les monastères et palais francs.

  • Roman

architecture romane


L’architecture romane a été trouvée dans l’Europe médiévale entre le 10ème et le 12ème siècle (bien que certains diraient qu’elle est apparue plus tôt). Il a adopté certaines des caractéristiques des formes et des matériaux architecturaux romains et byzantins, caractérisés par des murs épais, des arches rondes, des voûtes et de vastes tours. C’était un style paneuropéen, bien qu’il soit souvent appelé Norman au Royaume-Uni.

  • L’architecture gothique

L’architecture gothique est apparue aux 11e et 12e siècles en Europe. Il se caractérisait par un accent sur la verticale, avec des bâtiments de plus en plus hauts, avec des structures en pierre presque incroyablement minces, des arcs en pointe et des voûtes en pierre nervurées, entrecoupées de vastes étendues de verre et soutenues par des contreforts volants externes.

  • Architecture de la Renaissance

L’architecture de la Renaissance a émergé en Europe, aux 14e et 15e siècles, où il y a eu un regain d’intérêt pour les antiquités classiques et une émergence de nouvelles connaissances scientifiques. Il a été noté pour ses lignes épurées, sa symétrie et sa proportion, rappelant l’architecture de la Rome antique, avec l’utilisation de colonnes, pilastres et linteaux, arcs et dômes. Une compréhension de la perspective a également conduit à une composition plus consciente de la forme architecturale.

Bien qu’il n’y ait pas de distinction entre artiste, architecte et ingénieur, les bâtiments sont attribués à des individus spécifiques. L’architecture de la Renaissance a d’abord été développée à Florence par Filippo Brunelleschi, puis a été rapidement adoptée par d’autres, notamment; Alberti, Michelangelo, Palladio et au Royaume-Uni par Inigo Jones.

  • Architecture baroque

Style Baroque


L’architecture baroque a vu le jour en Italie à la fin du XVIe siècle. C’était une version plus théâtrale de l’architecture de la Renaissance, avec un éclairage et des couleurs dramatiques, des effets illusoires comme le trompe l’oeil et des conceptions qui jouaient à des jeux avec des éléments architecturaux, les laissant parfois incomplets. Ses bâtiments comprennent généralement des tours centrales, des dômes, des portiques ou d’autres saillies centrales dans la façade principale. L’architecture baroque coïncidant avec le colonialisme européen, c’est un style qui peut être vu dans une grande partie du monde.

  • Rococo

Le rococo était un développement décoratif extrême de l’architecture baroque qui a émergé au XVIIIe siècle en réaction à la grandeur et à la symétrie. C’était un style élaboré plus fluide et fleuri, comprenant des motifs ornés et asymétriques et des nuances pastel.

  • Palladien

L’architecture palladienne s’inspire des dessins de l’architecte vénitien Andrea Palladio et de son livre I Quattro Libri dell’Architettura (1570). Elle est devenue populaire au milieu du XVIIe et au XVIIIe siècle lorsque I Quattro Libri dell’Architettura a été traduit par Giacomo Leoni, (1715), en même temps qu’une série de livres reproduisant les dessins d’Inigo Jones, un des premiers adeptes de Palladio .

Les dessins palladiens étaient basés sur la symétrie et la perspective des temples des anciens Grecs et Romains. Il se caractérisait par l’utilisation de frontons et de symétrie, et des proportions basées sur les mathématiques plutôt que sur l’ornement. L’architecture palladienne est reconnaissable à ses façades classiques.

  • L’architecture géorgienne

architecture georgienne

Elle est largement basée sur les principes palladiens et est généralement considérée comme s’étendant de 1714 à 1830 ou 1837, et se rapporte principalement aux rois hanovriens George I à George IV.

  • Néoclassique

L’architecture néoclassique est apparue au milieu du XVIIIe siècle en réaction au rococo. Dérivé de l’architecture palladienne, il fait référence à l’architecture grecque et romaine classique. Contrairement au rococo, l’architecture néoclassique a une qualité plane et plane, mettant l’accent sur le mur et la séparation des éléments.

Des exemples notables d’architecture néoclassique incluent la Maison Blanche à Washington et la Banque d’Angleterre à Londres.

  • Beaux Arts

Les Beaux Arts font référence au style enseigné d’abord à l’Académie royale d’architecture de 1671 à 1793, puis à partir de 1795 à l’École des Beaux Arts de Paris. C’était un style très décoratif caractérisé par la symétrie, les toits plats, les fenêtres et les portes cintrées et les détails classiques.

  • Architecture ancienne moderne et industrielle

L’émergence de la révolution industrielle a entraîné une production de masse. L’esthétique et l’ornement, autrefois la province des artisans chers, sont devenus abordables pour les classes moyennes et donc l’architecture vernaculaire est devenue de plus en plus ornementale.

Dans le même temps, l’utilisation généralisée du fer dans l’architecture industrielle a conduit à la création de bâtiments plus grands et plus austères donnant naissance à la notion de «moulins sataniques sombres». Cependant, il a également permis le développement de nouvelles prouesses techniques extraordinaires telles que les chemins de fer et les gares et les bâtiments emblématiques tels que le Crystal Palace de Paxton (1851). L’utilisation de l’acier a permis la construction de gratte-ciel, qui ont fait leur apparition à Chicago vers 1890.

Voir aussi:

Architecture moderne, Histoire et principe

  • Architecture de style Art Nouveau

batiments de style art nouveau

Une des plus belles Synagogue de Jubilé de style art Nouveau


L’Art nouveau était symptomatique d’une lutte entre l’ancien et le nouveau. Tout en rejetant certains des styles revivalistes du XIXe siècle, il a adopté certains éléments du rococo, avec des formes organiques et des arts appliqués caractérisés par les entrées du métro parisien d’Hector Guimard. Des représentants notables de l’art nouveau en architecture sont Mackintosh et Gaudi.

  • Mouvement des arts et métiers

Le mouvement Arts and Craft s’est développé en Grande-Bretagne au 19ème siècle. En plus il s’est répandu à travers l’Amérique et l’Europe avant d’atteindre le Japon où il est devenu le Mingei (mouvement folklorique). Sa base réside dans des formes simples, la vérité des matériaux et la prise en compte de la nature comme source de motifs.

  • Architecture moderne et contemporaine

Au tournant du XXe siècle, une insatisfaction générale à l’égard de l’architecture revivaliste et de la décoration élaborée a donné naissance à une architecture moderniste, caractérisée par l’idée que «la forme suit la fonction».

Alors que la complexité des bâtiments a commencé à augmenter (en termes de systèmes structurels, de services et de technologie), la conception des bâtiments est devenue une entreprise multidisciplinaire, avec des concepteurs spécialisés pour différents types et différents aspects des bâtiments.

  • Fédération allemande du travail

La Deutscher Werkbund (Fédération allemande du travail) était une association d’architectes, de designers et d’industriels. Elle est fondée à Munich en 1907. La fédération tentait d’intégrer l’artisanat traditionnel aux techniques de production de masse. Ceci est pour produire des objets fabriqués à la machine de haute qualité. On pense que cela représente le début du design industriel.

  • Bauhaus

Bauhaus

Fondée par Walter Gropius en Allemagne en 1919, l’école Bauhaus a suivi l’exemple du Deutscher Werkbund et redéfini l’architecture comme la synthèse de l’art, de l’artisanat et de la technologie. L’architecture du Bauhaus est reconnaissable pour son rejet des styles historiques et sa réduction des bâtiments à des formes radicalement simplifiées, avec un design rationnel et fonctionnel.

  • L’architecture futurisme

Le style futuriste est apparue au début du XXe siècle en Italie. Il était motivé par l’anti-historicisme et caractérisé par de longues lignes horizontales et des formes rationalisées suggérant la vitesse, le dynamisme, le mouvement et l’urgence.

Le futurisme s’est démodé après la Seconde Guerre mondiale, mais a réapparu sous une forme réinterprétée avec la popularité des bandes dessinées futuristes et l’arrivée de l’ère spatiale.

  • L’architecture  Constructivisme

L’architecture constructiviste s’est développée en Russie dans le cadre d’une volonté de nouvelle esthétique suite aux révolutions de 1917. Il est né du futurisme russe et a adopté une technologie et des matériaux de pointe tels que le verre et l’acier pour créer des formes géométriques sévères. Il a été largement adopté dans toute l’Europe mais est tombé en désuétude au début des années 1930.

  • De Stijl

the style

De Stijl (The Style) était un mouvement d’art et de design. Il se  développait aux Pays-Bas, en partie à cause de son isolement pendant la Première Guerre mondiale. Il était reconnaissable pour son utilisation de lignes géométriques fortes. En plus il se caractérisait par les couleurs primaires audacieuses et l’articulation d’éléments fonctionnels distincts. Il a été adopté dans l’art (notamment par Mondrian), le mobilier et l’architecture.

Alors que relativement peu d’architecture a été produite, l’influence d’édifices tels que la maison Rietveld Schröder (1924) peut être observée dans le travail d’architectes tels que Mies van der Rohe.

  • Expressionnisme

L’expressionnisme est apparu en Europe du Nord au début du XXe siècle dans la poésie et la peinture. A cette époque il a tenté de déformer la réalité pour exprimer une expérience émotionnelle et subjective. Il s’est rapidement répandu dans tous les arts et l’architecture.

Les architectes expressionnistes ont utilisé des matériaux tels que le béton et le verre. Ils visent créer de nouvelles formes sculpturales et des volumes. Ces formes sont parfois déformés et fragmentés pour exprimer une perspective émotionnelle.

  • L’architecture de style Art Déco

L’Art Déco est né en France dans les années 1920 et s’est rapidement répandu dans le monde. C’était un mouvement glamour mais éclectique qui embrassait le modernisme et le traditionalisme. En effet il se caractérisait par l’utilisation de nouveaux matériaux. Egalement l’art déco se connait aussi par les formes géométriques audacieuses et l’esthétique moderne de l’âge de la machine. Mais en même temps, il incorporait une ornementation étendue et luxueuse.

Voir aussi: Art Déco, style d’architecture moderne

  • L’architecture de style international

Le style international est devenu populaire au milieu du 20e siècle. C’était une forme de modernisme épurée et sans ornement, caractérisée par la répétition des unités et l’utilisation intensive du verre. C’est un style qui est encore largement utilisé pour les immeubles de grande hauteur dans les villes du monde entier. Il a été incarné par les tours jumelles du World Trade Center de New York.

  • Brutalisme

architecture brutaliste

L’architecture brutaliste est un contrepoint au style international. Il utilise des matériaux substantiels. Alors on site par exemple le béton apparent, la brique et la pierre. Ce style crée des œuvres d’une qualité massive et monumentale. Le terme «brutalisme» est dérivé de «Béton brut» (béton brut). En plus il a été utilisé pour la première fois en architecture par Le Corbusier. Il a été Beaucoup critiqué à la fin du 20e siècle comme étant peu accueillant et inhumain. Il a depuis refait surface sous des formes modifiées telles que l’expressionnisme structurel  et le déconstructivisme.

  • Postmodernisme

Le postmodernisme est apparu dans les années 1970 comme une réaction au modernisme. Certaines personnes le trouvaient trop extrême et sombre à cause de son manque d’ornementation. Le postmodernisme s’est éloigné de la «boîte». Et il a adopté des références stylistiques d’une manière souvent ludique ou incarnant le symbolisme et le sens caché. Les dessins étaient caractérisés par des éléments stylistiques opposés, des formes sculpturales et des trompe-l’œil.

  • Néomodernisme

Le néomodernisme a émergé à son tour en réaction au postmodernisme et reste largement utilisé. Il a tendance à être fonctionnel et monolithique. Et il est couramment utilisé pour la conception de bureaux d’entreprise.

  • Régionalisme critique

Le régionalisme critique est une réaction à une «absence de lieu» et à un manque d’identité inhérent à une architecture moderne. Cette dernière qui a été exacerbée par la mondialisation de la culture, des styles et des marques. Il ne singe pas simplement l’architecture vernaculaire. Mais c’est un mouvement moderne qui revient aux sources originales du design et prend en compte le contexte local.

  • Déconstructivisme

Le déconstructivisme est un développement de l’architecture postmoderne et brutaliste. Il est caractérisé par la manipulation. Aussi il est connu par la distorsion de la forme de la structure et de la peau pour créer des formes non rectilignes et disloquées. Ils sont caractérisés par l’architecture de Zaha Hadid et Frank Gehry. Les bâtiments déconstructivistes ont un chaos contrôlé par les sens.

  • L’architecture de haute technologie

L’architecture de haute technologie est parfois appelée «modernisme tardif» ou «expressionnisme structurel». Elle est apparue dans les années 1970 et a incorporé de nouvelles technologies dans la conception. Désignée par Reyner Banham comme des «hangars avec services». En effet l’architecture de haute technologie est réputée pour exposer des éléments fonctionnels tels que les structures squelettiques et les services mécaniques canalisés. Parmi les praticiens, on compte Norman Foster et Richard Rogers, dont le célèbre Centre Pompidou à Paris donne l’apparence d’être «à l’envers».

  • Vert

Le style d’architecture Verte est émergeant de la crise énergétique des années 1970. Elle est accélérée par une prise de conscience croissante de l’impact des humains sur la planète. En fait l’architecture verte (parfois appelée architecture durable ou écologique) est un terme très large. Il englobe un large éventail de styles qui cherchent à minimiser les impacts négatifs de l’environnement bâti. C’est-à-dire qu’ils «touchent légèrement la terre».

Ce style comprend des mesures de conception passives telles que l’utilisation de la masse thermique pour stocker l’énergie solaire. Il comprend aussi des mesures actives telles que les échangeurs de chaleur au sol et les panneaux solaires, et la prise en compte de l’énergie intrinsèque, de la source et de l’impact environnemental potentiel des matériaux de construction.

  • Intelligent

smart builiding batiment intelligen

On appelle les bâtiments intelligents parfois «bâtiments automatisés», «bâtiments intelligents» ou bâtiments qui intègrent la technologie intelligente. C’est un terme assez ambigu. A son niveau le plus élémentaire, il se concentre sur l’utilisation de technologies interconnectées. Ces technologies rendent les bâtiments plus intelligents et plus réactifs. Par conséquent ils améliorent finalement leurs performances.

(9)